Sentinelle

Cristal, argent, ressort

31x6x2,5 cm

Après une pratique de bijouterie très remarquée, René Lalique, en 1895, commence à concevoir des flacons de parfums. Avec le souci de faire de ces flacons, conçus pour ne recevoir qu’une petite quantité de parfum, des œuvres d’art, il les imagine munis de bouchons sublimés. Cet indispensable élément technique, est magnifié, personnifié et surtout surdimensionné. Pour Lalique, les formes semblant jaillir de part et d’autre de la bouteille symbolisent la puissance du parfum contenu. Jusqu’à quatre fois et demi plus grand, le bouchon devient chez Lalique le corps de l’objet, son aura. Tout en gardant sa fonction de sceller le contenant, il acquiert un statut artistique et symbolique. Technique et beauté sont alors réunies dans un même objet. 

J’ai imaginé un collier en m’inspirant du regard singulier de René Lalique. Le fermoir de la chaine du collier, habituellement toujours caché à l’arrière, devient le pendentif du bijou. Sans perdre son statut de serrure, il devient visible, joyau du collier. De plus, j’utilise la transparence du cristal et son effet de loupe, pour rendre visibles les éléments techniques qu’il renferme. Le fermoir, conservateur d’un bien précieux, fait écho à la serrure et à sa symbolique, qui nous parle de la propriété et de la valeur de ce qu’elle protège. La sentinelle, comme un gardien ou veilleur, garde un mystérieux secret, peut être celui du porteur.